Altec Lansing 5.1 VS3151R



Alimentation Interne
Rapport signal bruit 80 dB
Bande passante 40 Hz – 20 KHz
Puissance des satellites / du caisson 5 / 20 watts RMS
Puissance centrale 10 watts RMS
Télécommande IR
Connexions 3 entrées mini jack + 1 sortie casque + aux RCAx2

Philippe Ramelet
Testé le 09 mars 2005

A l’aise dans le monde des enceintes stéréo, Altec Lansing ne propose pas de kit 5.1 haut de gamme. Le VS3151R est donc un kit modeste mais aux fonctionnalités complètes. Le design des composants est assez rectangulaire et la finition juste correcte. La puissance totale de 50 watts est un peu chiche par rapport aux mastodontes de ce comparatif mais cela suffit pour une utilisation PC. Les VS3151R disposent d’un pod filaire qui accueille les réglages et le câblage captif pour la liaison à la carte son, mais elles sont aussi livrées avec une télécommande IR ultra plate. On note la présence d’un switch qui permet de basculer entre le mode 5.1 réel (enceintes connectées à une carte 5.1 et source sonore 5.1) et le mode dit 2/4 qui permet de reproduire le son d’une source stéréo sur toutes les enceintes grâce à un stéréo panning. Il en résulte une meilleure impression d’immersion mais une diminution de l’effet stéréo.

Les basses ne sont pas très nuancées

Point de vu qualité, les VS3151R ne sont pas extraordinaires mais remplissent correctement leur contrat. Le son reproduit par les satellites est un peu sec et les aigus ont un « scintillement » assez particulier. Les médiums sont plus clairs et plus présents et relèvent sensiblement le niveau général. Le petit caisson de basse n’offre pas des sons très profonds ni très nuancés par rapport aux autre kits de ce constructeur qui nous a habitué à mieux de ce côté ci. On note enfin un léger grésillement de l’alimentation des enceintes lorsque celles-ci sont branchées et qui est assez ennuyeux.

Points faible

- Prix

- Grésillement

Points forts:

- Télécommande IR

- Médiums

- Aigus


Assez cher par rapport aux Inspire T5900 ou aux X-530, le VS3151R peine à faire la différence avec la concurrence.
Comments